Voici des choses que vous ne saviez sûrement pas au sujet du DIU.

Atteindre le point G :

L’inventeur du dispositif intra utérin, Ernst Grafenberg, se trouve également être l’homme qui a découvert le fameux point G et lui a donné son nom pour l’occasion. Depuis, tout le monde cherche désespérément cette zone érogène magique.

Approuvé et testé par les chamelles :

En réalité, le principe du dispositif intra utérin ne date pas d’hier. Dans l'Egypte ancienne, les Bédouins glissaient déjà des cailloux dans l’utérus des chamelles pour éviter qu'elles ne soient fécondées pendant les traversées du désert. On a également retrouvé des morceaux d’acacia en guise de dispositif intra utérin dans les momies égyptiennes !

Passagers clandestins : 

Dans les années 1960, les moyens de contraception étaient encore interdits en France. Du coup, pour faire venir des dispositifs intra utérin de Suisse ou de Grande-Bretagne, le Dr Pierre Simon, le co-fondateur du planning familial, et ses amis, les cachaient dans des pare-chocs de voitures, dans des faux tubes ainsi que sous des chapeaux melon ! Un véritable réseau clandestin.

Instant bilingue : 

En France, on parle de DIU, mais dans d’autres pays, le mot est un peu plus compliqué. Par exemple, dans Les Pays-Bas, on parle de spiraaltje. A vos souhaits !

L'ascension de l'Everest

De la forme d'un T, le DIU mesure 3,5 cm. Il en faudrait donc près de 252 800 pour atteindre la même hauteur que celle du mont Everest, qui culmine à 8 848 mètres. Qui se lance le défi ?