La pilule combinée est composée de deux hormones de synthèse : un œstrogène et un progestatif.

La pilule combinée fonctionne de trois manières différentes :

  • Elle bloque l'ovulation
  • Elle épaissit les sécrétions du col de l'utérus ce qui les rend imperméables aux spermatozoïdes et empêche ainsi l'ascension des spermatozoïdes vers les trompes de Fallope
  • Elle modifie la muqueuse utérine et empêche ainsi l'embryon de s'y accrocher

Après une consultation et une prescription médicale, la pilule est disponible en pharmacie sous des formes distinctes selon le schéma de prise, le type de progestatif, la nature de l’œstrogène et leurs dosages : 

  • Une plaquette avec 21 comprimés à prendre pendant 21 jours et que l’on arrête pendant 7 jours pour faire venir ce que l’on appelle : “les fausses règles” ou hémorragies de privation.
  • Une plaquette avec 28 comprimés (avec 2, 4 ou 7 comprimés placebo), la prise se fait en continu. Il faut enchaîner une autre plaquette sitôt la précédente terminée. Cette version peut aussi déclencher des hémorragies de privation (très faible pendant la période de comprimés sans hormones).

Quelle que soit la pilule , il est très important de respecter l'ordre de prise des comprimés de la plaquette. 

La toute première fois, la prise de pilule débute le 1er jour des règles. Selon la pilule, la prise se fait quotidiennement pendant 21 ou 28 jours consécutifs, au même moment de la journée, sans dépasser un décalage de prise de 12 heures. 

Le saviez-vous ?

La naissance de la pilule combinée est un heureux hasard, elle ne devait contenir que de la progestérone mais un petit accident l’a couplée avec un oestrogène. Le résultat obtenu étant satisfaisant, les scientifiques ont décidé de garder cette version combinée comme moyen de contraception. La pilule combinée est fortement déconseillée pour les fumeuses, on leur proposera plutôt la version progestative. Il peut en effet y avoir des risques de maladie Thrombo Embolique artérielle ou veineuse. Elle est contre-indiquée après 35 ans chez la fumeuse.

Toutes les méthodes de contraception présentent des contre-indications, des précautions d’emploi et des effets indésirables, notamment un risque Thromboembolique veineux qui est augmenté par rapport à une non-utilisation . Pour plus d’informations, consultez votre professionnel de santé. Quelle que soit la méthode, le préservatif (masculin ou féminin) est le seul contraceptif qui protège du VIH et de la plupart des IST. 

Où se la procurer ?

En pharmacie, la pilule vous sera délivrée sur ordonnance après une consultation médicale.

La méthode contraceptive doit être adaptée à chaque femme et choisie par et avec elle, en fonction de sa réalité quotidienne et des éventuelles contre-indications. La méthode choisie peut évoluer au fil de la vie et des situations rencontrées par la femme et/ou le couple.