Oublier sa pilule, ça peut arriver. Mais ça ne sert à rien de paniquer, il existe une solution pour éviter une grossesse non désirée. Il faut réagir vite et voici la marche à suivre

Premièrement, tout dépend de la pilule que vous prenez. Les pilules oestro-progestatives, aussi appelées pilules combinées (qui contiennent deux hormones) et les pilules microprogestatives (qui ne contiennent qu’une hormone) sont vraiment différentes et n’ont donc pas la même marche à suivre ou la même durée d’action en cas d’oubli.

Je prends une pilule œstro-progestative

Si l’oubli se déroule durant la première semaine de la plaquette, il y a un risque. Prenez donc dès que possible le comprimé oublié, puis continuez normalement votre plaquette. Mais surtout, pendant les 7 jours qui suivent, voire jusqu’à la fin de la plaquette, utilisez un préservatif à chaque rapport sexuel, sinon vous avez un risque de grossesse. Et si vous avez eu un rapport sexuel non protégé dans les 5 jours qui précédaient l’oubli, prenez la contraception d’urgence, dite la pilule du lendemain. Si vous avez un doute, faites un test de grossesse 15 jours après la date de l’oubli car la pilule du lendemain n’est efficace qu’à 95 % et son efficacité décroit plus elle est prise tardivement.

Si l’oubli se déroule durant la deuxième semaine de la plaquette, il y a toujours un risque mais vous êtes mieux protégée si vous avez pris la pilule correctement pendant la première semaine. Il est tout de même important de prendre le comprimé oublié le plus rapidement possible et de continuer ensuite la plaquette normalement jusqu’au bout. Une protection avec un préservatif pendant les 7 jours qui suivent l’oubli est également nécessaire pour éviter tous risques de grossesse non désirée.

Si l’oubli se déroule durant la troisième semaine de la plaquette, il y a un risque de perte d’efficacité pendant la pause des sept jours qui s’ensuit après la fin de la plaquette. Il faut donc supprimer cette pause et enchaîner directement sur une nouvelle plaquette. Il est possible que vous n’ayez pas de règles, mais des spottings peuvent survenir si vous avez pris la pilule correctement les deux semaines précédentes.

Parce qu’il existe plusieurs types et marques de pilules différentes, il est indispensable de se référer à la notice de celle que vous prenez en cas d’oubli, car elle contiendra les informations nécessaires pour prendre toutes les précautions possibles et adopter la meilleure marche à suivre.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire un test de grossesse et à contacter votre professionnel de santé.

Je prends une pilule microprogestative

Si l’oubli date de moins de trois heures, prenez tout de suite la pilule oubliée, puis la suivante à l’heure habituelle, même si vous vous retrouvez à en avaler deux dans la même journée. Si les règles sont modifiées ou inhabituelles, prévoyez un test de grossesse, même si le risque est plus faible quand le retard est moindre.

Si, au contraire, l’oubli date de plus de trois heures, alors il y a un risque plus important. Prenez dès que possible la pilule oubliée, puis continuez normalement votre plaquette. Mais contrairement à la pilule oestro-progestative, il vous faudra utiliser un préservatif pendant au minimum deux semaines après l’oubli. Et si vous avez eu un rapport sexuel non protégé dans les 3 jours qui précédaient l’oubli, il vaut mieux prendre une contraception d’urgence, dite pilule du lendemain, Au cas où un doute existe, faites un test de grossesse deux semaines après la date de l’oubli car la pilule du lendemain n’est efficace qu’à 95 % et son efficacité décroît plus elle est prise tardivement.

Parce qu’il existe plusieurs types et marques de pilules différentes, il est important de se référer à la notice de celle que vous prenez en cas d’oubli, car elle contiendra les informations nécessaires pour prendre toutes les précautions possibles et adopter la meilleure marche à suivre.

En cas de doute, n’hésitez pas à faire un test de grossesse et à contacter votre professionnel de santé.

J’oublie fréquemment ma pilule, que faire ?

Si vous êtes du genre étourdie, à oublier régulièrement votre pilule, vous pouvez essayer quelques astuces pour vous en rappeler, comme associer la prise de pilule à l’un de vos gestes quotidiens, le matin ou le soir, comme une routine avec le brossage des dents, le démaquillage ou avant de manger, comme un médicament. Vous pouvez également programmer une alarme à heure fixe sur votre téléphone portable. Pensez aussi à toujours avoir une plaquette de secours dans votre sac, au cas où vous oubliez votre plaquette habituelle chez vous et que vous n’y avez pas accès avant un moment. Mieux vaut prévenir que guérir !

Malgré tout, si vous oubliez fréquemment votre pilule, il est peut-être temps de se demander si ce moyen de contraception est vraiment le plus adapté pour vous ? Il en existe d’autres types qui ne demandent pas une prise quotidienne, comme le DIU en cuivre ou hormonal, l’anneau vaginal, le patch contraceptif ou encore l’implant. Parlez-en avec votre gynécologue, il pourra vous guider !

La méthode contraceptive doit être adaptée à chaque femme et choisie par et avec elle, en fonction de sa réalité quotidienne et des éventuelles contre-indications. La méthode choisie peut évoluer au fil de la vie et situations rencontrées par la femme et/ou le couple.

Toutes les méthodes de contraception présentent des contre-indications, des précautions d'emploi et des effets indésirables. Pour plus d'informations, consultez votre professionnel de santé. Quelle que soit la méthode, le préservatif (masculin ou féminin) est le seul contraceptif qui protège du VIH et de la plupart des IST.