L’efficacité d’une méthode contraceptive dépend de différents aspects. Pour savoir si une méthode est efficace on se base sur des études, on regarde le pourcentage de fiabilité, mais tout ceci relève de la partie théorique.

En pratique c’est un peu plus compliqué, le facteur humain entre en jeu et là... rien ne va plus ! Avec un rythme de vie soutenu, les oublis peuvent être fréquents et nuisent à l’efficacité d’un moyen de contraception. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site choisirsacontraception.fr !

La pilule :

La pilule, moyen de contraception le plus utilisé en France détient une efficacité théorique de 99.7%, en pratique cela passe à 91%. Comment expliquer cette différence ? Tout simplement par une mauvaise utilisation du produit, oubli, prise en retard, vomissements, diarrhée et interaction avec d'autres médicaments par exemple...

Le préservatif masculin :

L’efficacité théorique, c’est à dire quand tout va bien dans le meilleur des mondes avoisine les 98%. En pratique les statistiques baissent un peu, on est à 85% d’efficacité sur une utilisation pendant 1 an soit 15 % de grossesses non désirées. L'utilisation par les partenaires, le respect des normes CE, NF et les dates de péremption entrent en compte. 

Le préservatif féminin :

Théoriquement, il est efficace à 95%, mais en pratique les statistiques redescendent à 79%. Il est en effet plus difficile à positionner que le préservatif masculin et possède les risques similaires de mauvaise utilisation.

Le DIU cuivre :

Son efficacité est très élevée, en théorie elle est de 99.4% et en pratique de 99.2%, très peu d’écart donc. Le facteur humain et la mauvaise utilisation ne rentrent pas en ligne de compte. Un DIU au cuivre peut se garder entre 4 et 10 ans selon les modèles. 

Le DIU hormonal :

L' efficacité théorique et réelle est strictement la même : 99.8%. Le facteur humain, la mauvaise utilisation ne rentrent pas en ligne de compte et il se garde pendant 3 à 5 ans.

L’implant :

L’implant a une efficacité théorique égale à celle de la pratique. Cela s’explique car le facteur humain et la mauvaise utilisation ne rentre pas en ligne de compte. Il est donc très performant, son taux d’efficacité est de 99.9%. Et vous êtes tranquille pendant 3 ans.

Maintenant vous savez tout ! Le plus difficile c’est de choisir. :)

Pour aller plus loin sur les autres méthodes : Une étude de l’OMS* démontre les différences entre efficacité théorique et pratique. Pour en savoir plus rendez-vous sur choisirsacontraception.fr

*OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : Critères de recevabilité médicale pour l'adoption et l'utilisation continue de méthodes contraceptives. Août 2015.

Toutes les méthodes de contraception présentent des contre-indications, des précautions d’emploi et des effets indésirables. Pour plus d’informations, consultez votre professionnel de santé. Quelle que soit la méthode, le préservatif (masculin ou féminin) est le seul contraceptif qui protège du VIH et de la plupart des IST.

La méthode contraceptive doit être adaptée à chaque femme et choisie par et avec elle, en fonction de sa réalité quotidienne et des éventuelles contre-indications. La méthode choisie peut évoluer au fil de la vie et des situations rencontrées par la femme et/ou le couple.