Méthode de rattrapage

Vous avez oublié votre pilule, le préservatif s’est déchiré, le diaphragme n’était pas bien en place, vous vous êtes trompée sur les jours fertiles : autant de raisons parmi d’autres que cela ne se passe pas comme prévu. Il existe la contraception d'urgence.

Types de contraception d’urgence

Il en existe en réalité deux grands types : les pilules hormonales et le stérilet au cuivre (DIU).

Contraception d'urgence
Contraception d'urgence

Pilule contraceptive d’urgence

Parfois appelée « pilule du lendemain », il s’agit d’une pilule contenant une hormone destinée à éviter une grossesse. L'efficacité est liée à la rapidité de prise après le rapport non protégé. La prise de cette contraception d'urgence (1 comprimé en 1 seule prise) doit se faire le plus rapidement possible (dans les 72 heures et jusqu'à 5 jours selon la notice de la contraception) après le rapport sexuel à risque. Comme elle contient une dose hormonale plus élevée que les pilules contraceptives, elle n’est pas une méthode de contraception régulière.

Stérilet au cuivre

Méthode sans hormones, le stérilet ou DIU empêche les ovules fécondés de s’implanter dans la muqueuse utérine. S’il est mis en place moins de 5 jours après un rapport non protégé, il peut servir de contraception d’urgence. Vous pouvez ensuite le garder jusqu’à 10 ans.

N’oubliez pas de consulter un professionnel de santé

C’est une bonne idée en cas de préoccupations ou de questions sur la contraception d’urgence. Il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel de santé si le rapport non protégé n’était pas intentionnel, rupture d’un préservatif par exemple et il est recommandé de demander un dépistage des IST.

DISCUTER EN LIGNE AVEC UN GYNÉCOLOGUE*!

Un gynécologue vous répond gratuitement et immédiatement en ligne. Connectez-vous et posez votre question via le service Parl’ogyn.

doctor CTA
doctor CTA
*ils ne remplacent pas votre professionnel de santé, ne font pas une consultation ni une prescription de contraception.